disponibles en Ogg Vorbis:


Enfin libres agonisent les machines (11:14)

On rigole bien dans la marmite (5:21)

Le raga orgasmique du pauvre (6:50)

Un verre de trop (9:27)

Le chant de la prairie (quatuor) (5:46)

(interlude) (3:46)

On achève bien les pianos (10:46)

-- Total 53 min. --



Contrat Creative Commons
(musique mise disposition sous un contrat Creative Commons).





commandes:



Si vous avez écoutés, vos commentaires sont les bienvenus ...



Voici déjà les miens:

Essentiellement, il s'agit de bidouillages complètement improvisés sur des instruments électroniques virtuels construits pour s'y prêter (un par morceau, sauf exception) , enregistrés en direct sans modification ultérieure.

Le style de base est donc le bruit.

Quand une mélodie semble se présenter, j'essaie de la suivre dans la plus pure tradition du jonglage (mais pas de la musique, je le crains...), avec des résultats variés.

De nombreux sons proviennent directement de samples d'instruments de musique (tabla, viole, piano, batterie et percussions).

Pour finir, ceci a été composé alors que j'écoutais surtout des ragas indiens, Stockhausen, Brian Eno, Philip Glass et Miles Davis, mais le rapport entre leur musique et le produit final étant plus que confus, cette précision n'est là que pour la petite histoire. (J'écoutais aussi Mozart et Higelin, mais eux n'y sont vraiment pour rien !)


Stef